Modele eloane

En 2012-2013, elle fait son premier film documentaire «une semaine dans le village de Plum» au centre de méditation et de retraite du maître bouddhiste zen vietnamien Thích Nhất Hạnh. Il a été publié sur le Web au Festival du film de Lucerne en 2014. Eliane Chappuis (née le 1978) est une mannequin, actrice, chanteuse et productrice. Elle est née à Hollywood, aux parents suisses-Français-vietnamiens. À l`âge de six mois, ses parents décident de l`élever à Berne, en Suisse, où elle passe son enfance avec ses frères et sœurs. À l`âge de treize ans, elle joue déjà du violon et se produit sous la conduite de Sir Yehudi Menuhin dans l`Orchestre du Conservatoire lors de ses visites en Suisse. Elle commence sa carrière d`actrice à la scène de théâtre au lycée, puis assiste à l`Académie nationale d`intérim à Zurich. À la suite de l`atelier de Sundance Institute, elle a voyagé en Allemagne, pour jouer le rôle principal dans le film télévisé «Streets of Berlin» (1998) Episode 1 «Die mandarine von Mahrzahn», dans le rôle de Vu Thi Hartmann. Depuis lors, Eliane est apparue dans un couple de films indépendants, tels que «soundman» (1998) par Steven Ho, «facade» (1999) et «sur le toit» (2002), dans lequel elle a joué le rôle principal. Elle a également eu quelques apparitions dans «Kilimandjaro: Comment épeler l`amour! (2001) une comédie du réalisateur suisse Mike Eschmann (Ready, Steady, Charlie!) et des gangs of New York de Martin Scorsese (2002), publié par Miramax Films. Elle parle anglais, Français, vietnamien, Suisse-allemand et allemand.

Chappuis est aussi chanteuse. Ses premières chansons pop ont été publiées en juin 2009 et, dans l`automne suivant, son single «Christmas Time» a été publié par Fern Music. En mai 2009 un court-métrage de Natascha Beller, Chappuis est apparu comme jeune fille chinoise, qui est mariée à un homme Suisse aîné. En 1996, il retourne aux États-Unis à l`âge de 18 ans, où elle est invitée à assister à l`atelier du Sundance Institute de Robert Redford et assiste à des projets cinématographiques, dont les «Saigon Stories» de Tony Bui (alias Three Seasons 1999).



« (Previous News)
(Next News) »



Comments are Closed